Solotech: éclairage et vidéo pour Lady Gaga
Lire Plus
Divertissement

Solotech: éclairage et vidéo pour Lady Gaga

Créée en 1976 pour les Jeux olympiques d’été de Montréal, la société Solotech est devenue un acteur mondial dans la…

Créée en 1976 pour les Jeux olympiques d’été de Montréal, la société Solotech est devenue un acteur mondial dans la location, la vente et l’intégration de systèmes audio, d’éclairage, de vidéo et de rigging. “Le besoin de partager une expérience en groupe ne disparaîtra certes pas, mais à l’avenir, la qualité des individual event experiences ne cessera de s’améliorer”, assure François “Frankie” Desjardins, vice-président et manager R&D de Solotech.

Solotech est un “one stop shop” en audio, éclairage, vidéo et rigging (tout ce qui est nécessaire pour installer le son et la lumière de manière sûre et au bon endroit). Avec plus de 1.000 collaborateurs, l’entreprise est à la fois active au niveau local (à partir de Montréal, Las Vegas, Québec et Toronto) et international, sur des marchés très variés: concerts, événements sportifs et salons culturels, en passant par des infrastructures de pointe pour des salles de conférence et de réunion.

Éclairage pour Lady Gaga

Pour ArtRave: The Artpop Ball, la quatrième tournée mondiale de Lady Gaga, avec 76 spectacles en 2014 et la vente de plus de 920.000 billets, Solotech s’est chargée de l’intégration de l’éclairage et de la vidéo. “À cette occasion, nous avons utilisé les tout nouveaux projecteurs UDX de Barco”, se souvient Frankie Desjardins. “Nous travaillons depuis des années avec eux, mais cela n’a pas été évident pour l’équipe de Lady Gaga de nous faire confiance à 100%. Cela dit, après quelques démonstrations, ils ont été convaincus. Notre force, c’est la collaboration étroite entre nos spécialistes et l’équipe de Barco.”

© Ralph Larmann

Son, éclairage, vidéo

Solotech a vu le secteur du divertissement changer radicalement depuis la fin des années 70. Tout d’abord, il n’y avait que le son. Dans les années 80, les effets de lumière sont apparus, suivis dans les années 90 par la vidéo. “Dans notre secteur, l’avènement de la vidéo dans les concerts fut le plus grand game changer en 30 ans”, souligne Frankie Desjardins. “L’éclairage et la vidéo sont désormais indissociables.”

Ces dernières années ont été marquées par l’arrivée de la réalité virtuelle et de la réalité augmentée. Pour Frankie Desjardins, la demande ne fera que croître: “Dans un futur proche, la réalité augmentée sera intégrée dans les salles de réunion afin d’augmenter la productivité.”

Sentir, ressentir et goûter

Dans le secteur de l’événementiel et des concerts, le vice-président de Solotech pense que “l’humain” restera l’élément central, avec la technologie comme accélérateur. “Quels que soient les gadgets utilisés, les gens voudront toujours être surpris par les artistes. Aujourd’hui, nous parlons surtout aux yeux et aux oreilles des spectateurs; grâce à la technologie, ils pourront bientôt aussi sentir, ressentir et goûter.”

“Le besoin de partager une expérience en groupe ne disparaîtra certes pas, mais à l’avenir, la qualité des individual event experiences ne cessera de s’améliorer. Je ne serais pas étonné de voir que, dans un futur proche, des événements – cinéma, concert, corporate events – soient présentés simultanément dans un environnement de réalité virtuelle et en live, avec une expérience et un impact très différents sur le ‘client’.”

Article précédent
Article
Divertissement

"Nous vendons du bonheur collectif"

Article suivant
Article
Divertissement

De l’“artisanat analogique” aux technologies numériques de pointe