"Nous titillons vos cinq sens"
Lire Plus
Divertissement

"Nous titillons vos cinq sens"

Avec ses installations, le bureau de création technologique Ocular stimule nos cinq sens à l’aide de parfums, d’images, de lumière…

Avec ses installations, le bureau de création technologique Ocular stimule nos cinq sens à l’aide de parfums, d’images, de lumière et de sons. Son mot-clé? L’expérience!

Mixologist of engaging interactive experiences”: tel est le nouveau slogan d’Ocular, entreprise située en Flandre-Occidentale. “Nous faisons appel à vos cinq sens”, résume son CEO, Nicolas Vanden Avenne. “Nous considérons nos installations comme un cocktail de technologies qui se fondent pour former une expérience totale, avec l’aide de toutes sortes de moyens audiovisuels.”

Le phygital est le fil rouge de notre entreprise.

Nicolas Vanden Avenne, CEO

Récemment, Ocular a mis au point pour l’Imec un projet baptisé “Techpeditie”, une exposition “pop-up” itinérante sur les technologies intelligentes qui rendent notre vie plus amusante, saine et durable. “Les capteurs infrarouges mesurent votre taille et votre poids, tandis qu’une caméra 3D reconnaît vos gestes. Nous voulons arriver à une expérience totale, sans que le visiteur se rende compte de la quantité de technologie qui se cache derrière ces processus. Nous offrons le meilleur des mondes digital et physique en une seule expérience et une seule installation. Le fil rouge de notre entreprise? Le phygital. Pour un producteur de tapis, nous avons ainsi créé une installation qui permet aux visiteurs de découvrir la collection de manière numérique pendant que des échantillons fixés au mur s’illuminent.”

Dialogue à Riyad

Voici 10 ans, Ocular a entamé une collaboration avec une société norvégienne fabriquant des projecteurs spécialisés. Barco ayant racheté l’entreprise, Ocular et le leader mondial courtraisien de la technologie de l’image se sont retrouvés de facto partenaires. “Nous utilisons la technologie Barco dans nos installations, mais nous collaborons aussi étroitement avec leurs ingénieurs pour optimiser les applications.”

Nicolas Vanden Avenne, CEO & Simon Denys, Partenaire & COO.

Les deux entreprises ont récemment participé à un projet dans un centre d’accueil des visiteurs à Riyad (Arabie saoudite), avec une installation illustrant le dialogue entre 13 tribus berbères. “Notre solution commune est unique au monde, avec des projections très exigeantes au niveau esthétique”, avance Nicolas Vanden Avenne. “La distance qui sépare l’écran du projecteur, par exemple, est très petite.” Ocular a par ailleurs été impliqué dans le volet multimédia du bâtiment d’accueil du parc naturel du Zwin. Via cinq expériences (courts-métrages, jeux interactifs, etc.), les visiteurs apprennent à connaître les oiseaux du Zwin et leur mode de vie. Au musée In Flanders Fields à Ypres, Ocular a développé toutes les installations audiovisuelles interactives, du point de vue tant des logiciels que du matériel. “Les visiteurs ont l’illusion de voler au-dessus du champ de bataille dans un ballon d’observation, grâce à une projection à 180°. Nous avons construit cette installation en utilisant la technologie Barco. Ce projet tourne depuis six ans sans le moindre problème technique.”

Experience as a service

Ocular a remarqué qu’un nombre croissant d’entreprises et de musées étaient ouverts à des solutions phygitales. En plus des installations sur mesure, l’entreprise propose aujourd’hui le concept “experience as a service”, plus accessible pour les clients, car ces derniers ne doivent pas investir dans un projet sur mesure (donc cher). Un exemple? “Le musée de Riyad tournera également sur notre plateforme de service.” Selon Nicolas Vanden Avenne, les musées du futur devront se focaliser sur l’expérience personnelle des visiteurs. “Les musées ont certes une mission scientifique, mais ils évoluent sans cesse vers le secteur du divertissement afin d’attirer les visiteurs. Ils doivent mieux les comprendre, faire en sorte qu’ils passent davantage de temps dans le musée, qu’ils aient envie de revenir et de recommander le musée à leurs amis. Et cela n’est possible qu’en continuant à fasciner les visiteurs et donc en améliorant leur expérience.”

Les musées évoluent vers l’industrie des loisirs pour divertir le public.

Nicolas Vanden Avenne, CEO

Le studio technologique, s’il s’intéresse aussi à la réalité augmentée (RA) et à la réalité virtuelle (RV), est encore à la recherche d’une véritable application. “Nous voulons être plus qu’un simple gadget. Si vous devez porter des lunettes de réalité virtuelle, c’est déjà moins magique. Une expérience dans un musée ou un lieu de divertissement se vit le plus souvent en groupe. Or, réalité virtuelle et réalité augmentée demeurent des activités très individuelles.”

Article précédent
Article
Inspiration & collaboration

Hangar K: “Dans notre écosystème, nous apprenons tous les uns des autres”

Article suivant
Article
Inspiration & collaboration

La boule de cristal des données intelligentes