“Notre futur est dans l’image guiding”
Lire Plus
Innovations intelligentes

“Notre futur est dans l’image guiding”

Le plus grand centre de formation en chirurgie robotique d’Europe, l’OrsiAcademy, s’est installé dans un complexe flambant neuf à Melle….

Le plus grand centre de formation en chirurgie robotique d’Europe, l’Orsi
Academy, s’est installé dans un complexe flambant neuf à Melle. Cette
nouvelle implantation devrait faire de notre pays l’un des pionniers dans
l’expérimentation, l’apprentissage et le développement de technologies de
pointe appliquées au domaine médical.

L’Orsi Academy a été créée en 2013 par le Pr Alexandre Mottrie, une
sommité dans son domaine, et le Dr Geert Vandenbroucke. L’accent a été
mis sur les formations en chirurgie robotique, une technique utilisée
notamment lors d’opérations du cancer de la prostate, du rein et de la
vessie, ainsi qu’en gynécologie. Le nouvel institut à Melle, qui a coûté 18
millions d’euros et occupe une superficie de 5.500 m², devrait permettre
d’élargir les objectifs du centre.

“Nous voulons en faire un centre d’études spécialisé dans les technologies
médicales innovantes”, détaille le Pr Mottrie, responsable du service
d’urologie à l’hôpital OLV d’Alost. “Le dernier cri en matière de médecine
ou de techniques opératoires pourra bénéficier d’une plateforme dans nos
locaux. En plus de formations scientifiques, nous comptons développer
des procédures de test et des études expérimentales sur les nouvelles technologies médicales. Nous collaborons avec les universités de Louvain
et de Gand. Enfin, les entreprises ont la possibilité de présenter leurs
innovations à leur public-cible.”

Alexandre Mottrie, chef du service d’urologie à l’hôpital OLV d’Alost

Nouvelle robotique

“L’époque où l’on opérait avec des fourchettes et des couteaux – façon de
parler, bien sûr! – est définitivement révolue”, sourit Alex Mottrie. “Les
opérations sont de moins en moins invasives, les incisions plus petites, les
pertes de sang limitées, et les patients souffrent moins. L’intelligence
artificielle et les Big Data jouent un rôle croissant. Ils nous permettent de
télécharger des images configurées en 3D dans les robots, qui trouvent
plus facilement leur chemin dans le corps humain. L’avenir, c’est l’image
guiding.”

L’époque où l’on opérait avec des fourchettes et des couteaux – façon de
parler, bien sûr! – est définitivement révolue

Alexandre Mottrie, chef du service d’urologie à l’hôpital OLV d’Alost

La société américaine Intuitive détient depuis des années le monopole
mondial de la production de robots chirurgicaux. L’Orsi Academy souhaite
changer les choses. “Innover signifie aussi ouvrir l’espace à de nouveaux
acteurs”, résume le Pr Mottrie. “La multinationale Medtronic est, avec
Intuitive, le principal sponsor privé de notre centre (dont l’autre moitié est
financée par des moyens publics flamands et européens, NDLR). Elle
travaille au développement de son propre robot chirurgical. Par ailleurs,
on trouve chez Intuitive et d’autres acteurs du secteur de nouvelles
solutions en chirurgie robotique. Cette technologie devrait connaître des
développements importants dans les mois et années à venir.”

Plateforme d’innovation

Le centre apporte également son soutien à de plus petites start-up. “Une
start-up gantoise a inventé un nouvel instrument sur lequel je ne peux
malheureusement pas vous en dire plus”, indique Alex Mottrie. “Grâce à
notre collaboration, elle est en discussion avec des acteurs importants en
matière de production et de vente de ces instruments.”

Pour Barco, l’Orsi Academy est le lieu idéal pour présenter et tester de
nouvelles technologies. Par exemple, des images 3D ne nécessitant pas de
lunettes spéciales sont actuellement en démonstration. Les fabricants
s’intéressent à l’intégration de cette technologie dans leurs robots
chirurgiens. Le point de départ de toutes ces initiatives, opportunités de
développement et possibilités de collaboration est le même, conclut Alex
Mottrie: “Nous voulons faire progresser la médecine en testant des
produits innovants, en les améliorant et en les commercialisant de
manière sûre pour les patients.”

Article précédent
Article
Sécurité de demain

La garantie d’une séance de cinéma parfaite

Article suivant
Article
Sécurité de demain

Dans la salle de contrôle idéale, l’homme et la machine font équipe