La garantie d’une séance de cinéma parfaite
Lire Plus
Sécurité de demain

La garantie d’une séance de cinéma parfaite

Dans le secteur du loisir, les salles de contrôle sont également dela partie. Dans son control booth, Cinionic recueille desinformations…

Dans le secteur du loisir, les salles de contrôle sont également de
la partie. Dans son control booth, Cinionic recueille des
informations provenant de milliers d’écrans de cinéma dans le
monde entier.

On dénombre plus de 170.000 écrans de cinéma dans le monde, dont
99% sont numériques. “L’époque des rouleaux de film est bel et bien
révolue”, confirme Wim Buyens, CEO de Cinionic. “Nous sommes à
présent en route vers la prochaine génération d’expériences
cinématographiques, basée sur la technologie laser.” La jeune entreprise
est née à Sacramento l’an dernier sous la forme d’une joint-venture
fondée par Barco avec trois partenaires chinois. “Les visiteurs doivent
continuer à avoir envie d’aller au cinéma. Il faut leur offrir davantage qu’à
boire et à manger. Nous proposons des expériences qui sont rendues
possibles grâce aux derniers développements technologiques.”

Propriété intellectuelle

Parmi les services à valeur ajoutée offerts aux exploitants de salle : le
monotoring. Ainsi, Cinionic centralise les données de ses clients sur un
seul et même site. “Le contrôle s’effectue de manière totalement
autonome dans notre NOC (Network Operations Center), ici à
Sacramento”, éclaire Tim Rust, vice-président Sales & Service Operations
de Cinionic. “La sécurité est particulièrement importante dans le monde
du film. Les producteurs veulent que leur propriété intellectuelle et leurs
contenus soient correctement gérés.”

Dans les meilleures conditions

L’équipe de Cinionic s’assure que les spectateurs voient les films dans les
meilleures conditions possibles. “Dans notre NOC, nous surveillons des
paramètres tels que la température: ne fait-il pas trop chaud dans la salle de projection? Ou encore, l’image sur l’écran est-elle suffisamment nette?
Nous détectons souvent les problèmes avant qu’ils ne soient perceptibles
dans les salles. Les exploitants reçoivent automatiquement des alertes. Et
grâce à l’internet des objets, les choses sont plus simples et se gèrent de
plus en plus à distance.”

Article précédent
Article
Sécurité de demain

Une salle de contrôle pour gérer la ville

Article suivant
Article
Sécurité de demain

“Notre futur est dans l’image guiding”